bootstrap themes

 V comme engeance

[dessins de] Loustal ; [texte de] Tito Topin 1988
20/5000


V comme engeance : Tanger, Casablanca et des poussieres /
 [dessins de] Loustal ; [texte de] Tito Topin
EDITEUR: Paris : Autrement , 1988 * IMPRIMEUR: Impr. en Espagne
DESCRIPTION PHYSIQUE: [76] p. ill. en coul., couv. ill. en coul. 30 cm
COLLECTION: Autrement . Albums
ISBN: 2-86260-220-5

Il la rencontre à Tanger. Elle l’invite dans sa chambre d’hôtel. Ses valises ne sont même pas défaites. Elle fuit son pays. La police la traque. Peu importe, elle en a l’habitude. Silencieux, il l’écoute : « Mon fils est un meurtrier, un terroriste. Un jour ou l’autre il viendra vers moi. »
Désormais ils sont deux pour une descente aux enfers. 2000 kilomètres de poussière, les tentes bleues des rebelles des sables, les pistes qui se fondent dans les dunes …
De Tanger aux confins mauritaniens, Loustal et Topin ont accompagné cet homme, cette femme. Ils ont dessiné les étapes de leurs destinées, ébauché la fiction de leurs vies. Dans la noirceur de l’écriture, la couleur des images, ils ont déclenché leur violence, provoqué leurs délires.
Décidément, cela pourrait bien être l’histoire d’une passion.


Estimation : 500/600 € ( Vente sept 2016)
V comme Engeance, illustration à l'encre de Chine et à l'aquarelle publiée dans cet album aux Editions Autrement en 1988. Belle vue méditerranéenne d'une piscine moderne face à la mer. Signée. Dimensions : 21 x 12.

1988 Venganza en Marruecos / 

Loustal, Tito Topin ; [traducción, Narciso Fradera] Barcelona : Norma, D.L. 1988, 77 p. : il. col. ; 30 cm

1988 De W van Wraak

De W van Wraak : Tanger, Casablanca en veel stof / Loustal, Tito Topin ; [vert. uit het Frans: Anneke van Ammelrooij]. - Zelhem : Arboris, cop. 1988. - [78] p. : ill. ; 31 cm. - (Strip/Artreeks ; 1) Oorspr. uitg.: Parijs : Autrement, 1988.Vert. van: V comme engeance.- ISBN 90-343-2079-0 geb.
https://www.loustal.nl/W_van%20Wraak_txt.htm

1988 KALTES FIEBER

Autor: Loustal / T: Topin, Carlsen, 84S, 1988
Zitat vom Cover: "Es beginnt wie eine Liebesgeschichte: Er trifft diese Frau in Tanger, sie lädt ihn in ihr Zimmer ein. Ihre Koffer sind noch nicht einmal ausgepackt. Die Polizei ist ihr auf den Fersen, aber daran hat sie sich schon gewöhnt. Ihr Sohn habe ein besonders scheußliches Attentat begangen, gesteht sie ihm, als sie ihren Büstenhalter öffnet. Und die Polizei weiß genau, daß er früher oder später Kontakt mit ihr aufnehmen wird. Wir liebten uns so, fügt sie hinzu, als sie sich an ihn schmiegt, inzwischen nackt
Es gäbe einen Weg, die Polizei abzuschütteln, sagt er später. Er nimmt sie mit auf einen Trip in die Hölle, bis in die blauen Zelte der Wüstenrebellen, dahin, wo die Landkarten ungenau werden und die Gerechtigkeit die Menschen sich selbst überläßt. Der Plan geht auf, und es steht nichts mehr zwischen dem Sohn und seiner Mutter. Außer ihm."

1988 H som ævn 

H som ævn / tegninger og tekst Jacques de Loustal, Tito Topin ; på dansk ved

H som ævn / tegninger og tekst Jacques de Loustal, Tito Topin ; på dansk ved Søren Vinterberg ; håndtekstet af Rebecca Løwe. - 1. oplag. - Bagsværd : Carlsen, 1988. - 80 sider : illustreret i farver; 30 cm
Originaltitel: V comme engeance
Tegneserie. I Tanger mødes en mand og en kvinde, og sammen rejser de gennem Marokko ned i Sahara for at finde kvindens søn, der har begået et terrordrab
På omslaget: Tanger, Casablanca og støvet
Originaludgave: 1988
ISBN: 87-562-3727-8
Pris ved udgivelsen: kr. 98,00 


Estimation : 500/600 €
V comme Engeance, illustration à l'encre de Chine et à l'aquarelle publiée dans cet album aux Editions Autrement en 1988. Splendide illustration méditerranéenne d'une piscine abandonnée au bord de la mer. Signée. Dimensions : 20 x 12.
Vente sept 2016

V COMME ENGEANCE AVEC UNE DEDICACE DE LOUSTAL

V COMME ENGEANCE AVEC UNE DEDICACE DE LOUSTAL

V COMME ENGEANCE AVEC UNE DEDICACE DE LOUSTAL

V COMME ENGEANCE AVEC UNE DEDICACE DE LOUSTAL

Une aventure nomade au long des côtes marocaines

NICOLAS FINET / © à Suivre numéro 123 (avril 1988)

A mi-chemin entre la fiction et le reportage littéraire, V comme Engeance conjugue la noirceur de l'écriture de Tito Topin et la couleur des images de Loustal, pour une admirable aventure marocaine.

Il y a Flippie Jackson, éperdue, cynique, trahie. Il y a Roberto Boffola, vieillissant, égaré, obstiné. Deux êtres éreintés qui consument leurs dernières forces. Un univers les sépare, il est pourtant inéluctable qu'ils se rejoignent, attachés l'un à l'autre par le lien invisible de la souffrance. Et puis, surtout, il y a le désert marocain, les décors immobiles, la vacuité et l'abandon des villes côtières. Chaleur, lumière, poussière, absence, c'est V comme Engeance, un beau texte de Tito Topin, accompagné par des images de Loustal.

Il y a quelque temps, les éditions Autrement ont sollicité Loustal pour un voyage au Maroc. Accord de principe. "je n'étais pas prévu au programme, raconte Tito Topin. Il se trouve que j'avais publié dans la presse une critique de Coeurs de sable, où je précisais quelques détails concernant le Maroc. Loustal m'a téléphoné, et m'a très vite proposé de réaliser le livre avec lui."

Si elle est fortuite, la constitution du tandem Topin / Loustal apparaît en tout cas parfaitement judicieuse. Tous deux entretiennent des liens étroits avec le Maroc; Tito Topin parce qu'il y est né, Loustal parce qu'il y a vécu, fasciné, en tant que coopérant français. Une relation intime, affective, que V comme Engeance rend très perceptible; qu'il s'agisse du texte ou des images, les lieux, les décors, les atmosphères sont décrits avec cette touche de tendresse qui trahit les vieilles complicités.

Au centre du récit, un itinéraire, de Tanger jusqu'aux paysages sahariens. Un trajet sur une carte, désordonné et impulsif, qui fait écho au cheminement intérieur des deux personnageshéros, Flippie et Roberto. Tout à la fois une fuite, une errance, une quête. "C'est cet itinéraire qui a servi de support à la conception de l'intrigue, dit encore Tito Topin. Dès le départ, Loustal ne souhaitait pas pénétrer à l'intérieur des terres, mais au contraire faire quelque chose de très atlantique. Ce qui me convenait à la perfection : je tenais moimême beaucoup à la façade atlantique, c'est mon univers, celui où j'ai vécu."

Loustal et Topin ont choisi de raconter leur histoire sur un mode languide. Torpeur lourde, épaisse, presque suffocante tant elle est pesante. Le parcours cahotique des deux personnages centraux, totalement focalisés l'un comme l'autre sur l'intensité de leur vision intérieure, est à l'image de cet écrasement. Deux individualités exténuées, meutries, qui trébuchent et titubent ensemble en direction d'un destin partagé, sans que l'on sache jamais si elles se soutiennent ou tentent de se faire chuter.

On ne s'étonne pas que Loustal, éternellement séduit par les décors déserts et les lenteurs de fin d'après_midi, se soit plu à s'immerger dans ces ambiances alanguies. Topin, lui, a dû rompre avec ses habitudes d' ecrivain. Pasas ques on d éclats et de bagarres, reconnaît_il. Il a fallu que je m'accoutume à cette apparence d'immobilité, que j'adopte une écriture et une imagerie assez nouvelles pour moi. Cela dit, les choses ne sont statiques qu'en surface. Le paysage intérieur de nos deux personnages, lui, est très tourmenté. Leurs caractères, d'ailleurs, se sont progressivement détériorés à mesure que Loustal et moi avancions dans notre aventure nomade le long des côtes marocaines."

Mélancolique, parfois presque amer, V comme Engeance n'est pas seulement, loin s'en faut, un roman d'atmosphère. Aux portraits abîmés de ses héros à bout de souffle et d'espoir, Tito Topin a superposé quelques ressorts dramatiques directement inspirés par l'actualité: les guerres des pays arabes, le terrorisme... Roberto a perdu sa jeune épouse dans un attentat, le fils de Flippie est un tueur d'aéroport. Deux histoires passionnelles qui finiront par se fondre l'une dans l'autre, sur fond de dunes silencieuses, dans un campement de rebelles des sables. "J 'avais très envie de parler, même indirectement, du terrorisme, explique Tito Topin, envie aussi de montrer que les pays arabes ont toujours pratiqué la politique de l'otage."

Pas de morale, toutefois. Seulement la fatalité des trajectoires humaines, ordinaires et folles, tragiques et solitaires, Le désert et la mer, eux, sont toujours là, indifférents.


Loustal _ Tito Topin : V comme Engeance _ Ed. Autrement _ 80 P. 98 F. Tito Topin vient également de publier, aux éditions Grasset, un roman qui s'intitule _. Un gros ,besoin d'amour (234 P. _ 89 F).

Examen des Pays-Bas/ Netherlands Review

Nederland Recentie Noel Ummels

Nederland Stripjaarboek '89

Nederland extra informatie

Nederland Advententie

Met veel gekleurde tekeningen geillustreerd verhaal over een Italiaanse piloot die een Amerikaanse vrouw, die op zoek is naar haar verdwenen zoon, begeleidt op haar tocht door Noord-Afrika.

VOYAGES IMMOBILES

Corto 04 -1988 /Récit nomade à quatre mains

Sur les traces de Laurie Bloom (Bilal-Christin) et Lady Polaris (Mézières-Christin), les éditions Autrement ajoutent une nouvelle création à leur série de fictions illustrées. Aux commandes de ce nouvel opus tout à la gloire du voyage et des habits neufs de l’exotisme contemporain, un tandem de hasard : Tito Topin (le texte) et Jacques de Loustal (les images), pour une immersion en profondeur dans les ambiances et les décors du Maroc, tout au long de sa façade atlantique. Comme le veux cet exercice littéraire inspiré du reportage, V comme Engeance est essentiellement un récit nomade. De Tanger à Casablanca, et jusqu’aux premières dunes de l’immensité saharienne, Roberto et Flippie, le couple bancal héros de l’histoire, s’étourdissent et s’épuisent dans une succession imprévisible de haltes impromptues et de départs précipités. Autant d’étapes de fortune qui les rapprochent du terme de leur tragédie intérieure ; chaque métropole, chaque hôtel, chaque village de pêcheurs, fait discrètement écho aux douleurs et aux espoirs qui balisent leur parcours émotionnel. Loustal et Topin ont su à merveille imbriquer l’un dans l’autre leurs imaginaires respectifs. Le second en privilégiant la sensibilité, l’intériorité, le premier en rendant palpable tout ce qui vit sous l’apparente immobilité des choses et des lieux. Quatre mains, deux égos, et une jolie réussite. (V comme Engeance, par Loustal et Topin, éditions Autrement, collection Albums, 80 pages, 98 F). N.F

Mobirise

LOUSTAL ET TOPIN TRAQUENT LA PASSION AUX CONFINS DES SABLES MAURITANIENS

Cela pourrait être l’histoire d’une passion. Il la rencontre à Tanger. Elle l’invite dans sa chambre d’hôtel. Elle fuit son pays. La police la traque. Peu importe, elle en a l’habitude. Silencieux, il l’écoute : " Mon fils est un meurtrier, un terroriste. Un jour ou l’autre il viendra vers moi. "

Désormais ils sont deux pour une descente aux enfers. 2000 Km de poussière, les tentes bleues des rebelles des sables, les pistes qui se fondent dans les dunes…

De Tanger aux confins mauritaniens, Loustal et Topin ont accompagné cet homme, cette femme. Ils ont dessiné les étapes de leurs destinées, ébauché la fiction de leurs vies. Dans la noirceur de l’écriture, la couleur des images, ils ont déclenché leur violence, provoqué leurs délires.

Loustal, avec " Coeur de Sable " et " Barney et la Note Bleue ", compte désormais parmi les grands de la BD. Son complice, Tito Topin est l’auteur de nombreux romans noirs parus chez Gallimard et Grasset.


Carte de lecteur Jacques de Loustal
Sérigraphie de 88/89 sur PVC Expo des originaux "V comme Engeance" (avec Topin)
Libraire Glénat & Libraire de l'Université
format 21 x 10,5 cm impression en aplat 2 couleurs 2 tons

le samedi 23 avril 1988 vous invitent'`a rencontrer Loustal et Tito Topin pour "V comme Engeance" Éditions Autrement et de l’exposition d’originaux au restaurant "Côté Jardin"

Carte d’invitation

Carte d’invitation couleur (14,8 x 21) pour le vernissage d’une exposition du 1er au 29 juin 1988 chez Papiers Gras
Genève et ANDATA / RITORNO à Genève
https://www.loustal.nl/museum1284.htm

Chez Papiers Gras


Chez Papiers Gras, l’éventail de la production de Loustal est plus largement déployé : travaux d’esquisse, originaux de plusieurs albums, affiches ou sérigraphies. Certains cadres présentent les deux états d’une planche : le dessin au trait, et sa photocopie sur laquelle est posé le lavis.

Les illustrations de Loustal ont un trait clair et net, et de très belles teintes vives. En découvrant les originaux, on a la surprise de voir que les albums, de bonne qualité, trahissent pourtant les couleurs : très souvent, la photo lithogravure a gommé la lumière, et banalisé les teintes subtiles d’un volet de fer gris-vert, d’un pédalo rouge carmin ou d’une djellaba bleu-gris.

Offset "Vue de mer" 

Offset "Vue de mer" signée (Ed. Vertige Graphic). Dimensions : 70 x 50,5. (1988)
https://www.loustal.nl/museum933.htm

Heiss-kalt Nach dem Comic V comme engeance von Jacques de Loustal und Tito Topin

Ein Mann sucht den Mörder seiner Frau, die bei einem Bombenattentat durch Terroristen in Rom ums Leben gekommen ist. Die Reise führt ihn in die Wüste von Marokko, wo er die Mutter des Mörders trifft, die ebenfalls auf der Suche nach ihrem Sohn ist.

A Man investigating a suicide becomes involved with the dead man's widow.

Based on the Comic Book of LOUSTAL


Heiß - Kalt

Kaltes Fieber (1992) (Verweistitel), HEISS - KALT (Orginaltitel),

L (Land) Deutschland/ Schweiz, 

J (Jahr) 1992,

Writing credits: Tito Topin /Jacques De Loustal (comic V comme engeance)

Kriminalfilm, Literaturverfilmung, Trickfilm,
P (Produktionsfirma) Boa,
Länge: 100 Minuten, FSK: , Erstaufführung: 12.1.1993 ZDF
Pd (Produzent) Markus Fischer,
R (Regie) Markus Fischer,
B (Drehbuch) Markus Fischer,
K (Kamera) Jörg Schmidt-Reitwein,
M (Musik) Jan Garbarek, Arvo Pärt, Giovanni Battista Pergolesi,
S (Schnitt) Markus Fischer,
D (Darsteller) Ueli Jaeggi als Rick Blaine, Souad Ahardane als Agentin, Barbara-Magdalena Ahren als Philippine, Urs Remond als Roberto, Corinna Laeng als Angelica,

Ein römischer Polizist sucht einen Terroristen, der den Tod seiner Geliebten ver...